Lettre sur la Divinité de notre Seigneur Jésus-Christ – Louis Gaussen (2ème partie)

Un premier Ordre de passages de la Sainte Écriture nous déclare que Jésus -Christ est le vrai Dieu

Et d’abord, vous conviendrez, je l’espère, que si Notre Seigneur obtient dans les Écritures, tous les attributs, toute la gloire, toutes les œuvres, tout le culte et tous les noms du DieuTout Puissant, il est le Dieu Tout-Puissant. 

Or, écoutez ses attributs

  • Il est le Roi des Rois, et le Seigneur des Seigneurs. (Ap 17:14) 
  • Il est riche envers tous ceux qui l’invoquent. (Rm 10:12 ; 9-14 comp. 9:33 ; Es. 28:16)
  • Sa domination est éternelle, et son règne ne sera point dissipé. (Dn 7:14)
  • Ses issues sont d’ancienneté dès les jours éternels. (Mi 5:2) 
  • Il doit être l’objet suprême de notre amour, nous devons l’aimer plus que père, mère, fils, fille, époux. (Mt 10:37 ; Lc 14:26 ; comp. avec Mt 22:37)
  • Qui l’a vu a vu le Père. (Jn 14:9) 
  • Pendant qu’il conversait sur la terre avec les  hommes, il était dans le Ciel, il était dans le sein du Père. (Jn 1:49 ; 3:13) 
  • Il est Celui qui sonde les cœurs et les reins. (Ap 2:23 ; comp. avec 1R 8:39)
  • Il était avant qu’Abraham fût. Il dit même: avant qu’Abraham fût, je suis. (Jn 8:58)  
  • Il est Celui qui vit, celui qui est vivant aux siècles des siècles. (Ap 1:18)
  • Tout ce qui est à Lui est au Père, et tout ce qui est au Père est à Lui. (Jn 17:10)
  • Il est avec ses fidèles jusqu’à la fin des siècles. (Mt 28:20)
  • Là où deux ou trois d’entr’eux sont assemblés, en son nom, Il y est. (Mt 18:20)
  • Sa puissance s’accomplit dans leur infirmité. (2 Co 12:9)
  • Le Saint-Esprit reçoit de Lui ce qu’il dit aux fidèles. (Jn 16:13-15)
  • Le Père et Lui sont une même chose. (Jn 10:30)
  • Il tient les clefs de l’enfer et de la mort. (Ap 1:18)
  • Il connaît toutes choses.— Il sait ce qui est dans l’homme. (Jn 2:25 ; 16:30 ; 21:17)
  • Il est l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin, le premier et le dernier, Celui qui Est, qui était et qui sera. (Ap 1:17 ; comp. avec 1:7-8 et 21:6)
  • C’est à Lui qu’appartient dans tous les siècles la gloire, la force, l’empire et la magnificence. (Ap 5:13 et 2 Tm 4:18 ; comp. avec 8, 17 ; Ac 26:15-17)
  • Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement. (He 13:8)
  • Les cieux périront, mais pour Lui il subsiste toujours. Ils vieilliront comme un vêtement, mais pour Lui, il est toujours le même, et ses années ne finiront point. (He 1:8-12 ; comp. avec Ps 102:6-7) 

Tout cela, je vous le demande Monsieur, peut-il se dire sans idolâtrie, de tout autre être que du Dieu Souverain ? (*)

Voyons maintenant le culte qui lui est rendu. 

Il est invoqué et prié par les fidèles ; et c’est à Lui que St. Paul avait recours dans ses infirmités come St.-Etienne dans sa mort. 

O que bien heureux sont tous ceux qui se confient en Lui! Quiconque l’invoquera sera sauvé. (Ps 2:12 ; Jo 2:32 ; Rm 10:13 ; Ac 11:21)

Aussi verrez vous, par exemple, dans les passages suivants , quelques-unes des prières qui lui sont adressées : 2 Th 2. 16, 17; 1 Cor. I. 2, 3; 2.Cor 12:8.9; 2 Tim 2:19; 1 Th 3:11; Ac 9:14-21 ; Rm 10:10-13 ; Ac 7:59-60 ; 11:21 (comp. avec Rm 10:9, 13); Ac 14:23 ; 22:16 ; Ap 5:8-14. 

Et non-seulement tous les fidèles l’adorent sur la terre (Mt 2:2 ; comp. avec 4:10 et Ac 10:25-26 et Ap 22:8-9; 19:10 ; Mt 28:9, 17; Mt 8:2 ; 14:33), mais encore les Anges l’adorent dans les cieux : « A l’égard du Fils, nous dit St.Paul (He 1:6), il est écrit que tous les anges de Dieu l’adorent » ; car il faut que tous « honorent le Fils, de la même manière qu’ils honorent le Père » (Jn 5:23), et il faut qu’au « nom de Jésus, tout ce qui est au ciel et sur la terre fléchisse le genou ». (Ph 2:10; Es 45:23)— Et pourquoi le faut-il?— Écoutez saint Paul qui vous en donnera trois raisons, au XIVème des Romains. Il le faut, parce que, «soit que nous vivions, soit que nous mourions, nous sommes au Seigneur Jésus » (v.8); — il le faut, parce que nous devons tous comparaître devant le tribunal de Christ » (v.10),— et il le faut, parce qu’il est écrit (v.11 comp. avec Esaïe 45:14-15, 18, 21-23): « Je suis vivant, dit le Seigneur, l’Eternel!Il n’y a point de Dieu Juste et Sauveur que moi: Je l’ai juré par moi-même, et la parole n’en sera point révoquée; c’est que tout genou fléchira devant moi, et que toute langue jurera par moi ! ».

 « Tout genou fléchira devant Lui. » (Rm 14:11) 

Je vous le demande encore: croyez-vous que les hommes et les Anges puissent rendre à la créature un semblable culte, sans la plus révoltante idolâtrie ? (**) 

Maintenant, écoutez, Monsieur, ce que la Bible nous dit de ses oeuvres

  • II agit avec Ses ministres, pour amener les âmes à l’obéissance; (Rm 15:18 ; comp. avec Mc 16:20 ; Ac 18:10 ; 11:21 ; 9:34)
  • Il baptise Ses fidèles du Saint-Esprit; (Jn 1:33 ; Lc 3:16 ; comp. avec Ac 1:5)
  • Les fidèles combattent par la puissance de a Jésus-Christ, qui agit puissamment en eux; (Col 1:29) 
  • II leur ouvre l’esprit et l’entendement; il leur ouvre le cœur; (Lc 24:45; Ac 16:14) 
  • Il console leurs cœurs, et les affermit en toute bonne parole et en toute bonne œuvre; (2 Th 2:17)
  • Ils peuvent toutes choses en Christ qui les fortifie. (Ph 4:13)  
  • C’est aussi lui qui les affermit jusqu’à la fin, pour le jour de Sa venue. (1 Co 1:3, 7, 8)
  • La grâce est donnée à chacun selon la mesure du don de Christ. (Ep 4:7 ; comp. avec Rm 12:3)
  • Il conduisait les Israélites dans le chemin du désert. (1 Co 10:9 ; comp. avec Ps 78:56)
  • Il pardonne les péchés. (Col 3:13 ; Mt 9:6 ; Ac 7:59-60 ; Lc 5:24)
  • C’était lui qui opérait du Ciel les guérisons qui s’accomplissaient à la voix de Ses Apôtres. (Ac 9:34 ; 11:21 ; 14:3)
  • Il accompagnait l’Apôtre Paul dans son ministère, et le gardait de tout mal. (Ac 18:9-10 ; 16:7 ; 26:17)
  • C’est lui qui reprend les fidèles et qui châtie tous ceux qu’il aime. (Ap 3:19)
  • C’est lui qui les revêt de sagesse dans la persécution, et qui leur inspire ce qu’ils ont à répondre. (Lc 21:15)
  • C’est lui qui leur ouvre leur chemin. (1 Th 3:11)
  • Il s’est ressuscité Lui-même. (Jn 2:19 ; 10:17-18)
  • Il faut qu’il demeure dans le fidèle, car hors de Lui nous ne pouvons rien faire. (Jn 15:1-5)
  • Tout ce que le Père fait, le Fils le fait pareillement. (Jn 5:19) 
  • Il opère continuellement comme le Père. (Jn 5:17)
  • Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent par lui. (Col 1:17)
  • Il donne la vie a qui il lui plaît. (Jn 5:21)
  • Il a élu les élus. (Ac 9:15 ; Jn 15:16) 
  • Il reçoit l’âme des fidèles au moment de leur mort. (Ac 7:59 ; 2 Tm 1:12)
  • Son saint-esprit éclairait les fidèles de l’ancien Testament. (1P 1:10-11 ; comp. avec Ap 22:6,16)
  • Il a fait toutes choses; Il a créé les visibles et les invisibles; Il a créé les anges, les trônes, les principautés, les puissances, etc. (Jn 5:18-19 ; Col 1:16-17 ; Ep 3:9)
  • Toutes choses donc ont été crées par lui. (Jn 1:3 ; Col 1:16)
  • Rien de ce qui a été fait n’a été fait sans Lui (***)
  • Bien plus : toutes choses ont été faites non seulement par lui, mais aussi pour lui. (Col 1:16) Et à l’égard du Fils, il est dit : C’est Toi, Seigneur, qui as fondé la terre, et les cieux sont l’ouvrage de Tes mains : ils périront, mais Tu subsistes toujours, et Tes années ne finiront jamais. (He 1:10-11) 

Je vous le demande, M., pour la troisième fois, tout cela peut-il se dire de la créature sans idolâtrie et sans blasphème ? 

IV. Maintenant, écoutez les noms qui lui ont été donnés. 

  • Jésus-Christ est appelé Dieu (****).
  • Il est appelé Dieu au-dessus de toutes choses et béni éternellement. (Rm 9:5)
  • Il est appelé le vrai Dieu et la vie éternelle. (1 Jn 5:20)
  • Il est appelé notre grand Dieu et Sauveur. (Tt 2:13 etc. L’original dans ce passage, ne permet pas qu’on applique à un autre qu’à Jésus-Christ ce double titre de « notre grand Dieu et Sauveur ». C’est ainsi qu’il a toujours été entendu pendant que le grec a été une langue vivante. [Voyez à ce sujet la savante et décisive dissertation de M.r Granville Sharp sur l’emploi de l’article défini dans le Nouveau Testament.] M. Ch. Wordsworth a compulsé, d’un bout à l’autre l’immense collection de 70 pères grecs pour s’assurer du sens qu’on donnait à ce verset, comme à d’autres passages du même genre; et partout il les a vus attribuer à ces mots le sens que nous leur avons donné. Les auteurs Ariens eux-mêmes qui ont écrit en grec, n’ont pas même soupçonné qu’il put y avoir de l’ambiguïté. Cette remarque doit également s’appliquer aux passages suivans : Ephés. v. 5 où Jésus est appelé Dieu et Messie, Dieu et Christ). 2 Th 1:12 ; 1 Tm. 5:21 ; Jd. 4 ; 2 Pierre 1:1 ;  2 Tm 4:1. Jc 1:1. 
  • Il est appelé Dieu Sauveur, Dieu et Messie, Dieu et Seigneur. (2P 1:1 ; 2 Th 1:12 ; Ep 5:5 ; Jc 1:1 ; 1 Tm 5:21 ; 2 Tm 4:1 ; Jd 4)
  • Il est appelé l’unique issu du père. (Jn 1:14 et ailleurs)
  • Il est appelé le Seigneur de gloire. (1 Co 2:8)
  • Il est appelé le prince de la vie, le Seigneur des vivants et des morts, le Seigneur de tous. (Ac 3:15 ; Rm 10:12 ; comp. avec Ac 10:36)
  • Il est appelé le très-haut. (Mal 3:1 ; comp. avec Lc 1:16-17, 76-77 ; Mc 1:2)
  • Il est appelé le seul Dominateur, Dieu et Seigneur. (Jd 4)
  • Il est appelé le Saint d’Israel, le Dieu fort et puissant, le Prince de la paix, le Roi de gloire, l’admirable, le Père d’éternité. (Es 9:5 ; comp. avec 7:14 et Lc 1:32-33 ; 2:10-11)
  • Il est appelé le premier et le dernier, l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin, celui qui Était, qui Est et qui sera. (Ap 1:17, 8 ; 21:6) 
  • Il est appelé l’Éternel (Es 44:6 ; 48:12 ; comp. avec Ap 22:13, 1, 8) ; l’Éternel notre justice (Jr 23:5-6); Jéhovah, l’Éternel des armées (*****)
  • Il est appelé le Sauveur. — Et bien loin, Monsieur, que la Bible autorise la distinction que vous voulez faire de deux Sauveurs , « Tu ne dois reconnaître d’autre Dieu que Moi », a dit l’Éternel ; et aussi n’y a-t-il point d’autre « Sauveur que Moi. (Osée 13:4) « C’est Moi.  c’est Moi qui suis l’Éternel ; et il n’y a point d’autre Sauveur que Moi. (Esaïe 43:11.)— « Il n’y a point d’autre Dieu juste et Sauveur que Moi ! Vous tous les bouts de la terre, regardez donc vers Moi, et vous serez sauvés. » (Esaïe 45:21.)

Encore ici, je le demande: tous ces titres peuvent-ils être donnés à une créature quelconque, sans la plus manifeste idolâtrie ? 

Maintenant, Monsieur, je vous en supplie, prenez bien garde à la manière dont vous parlerez d’un tel sujet. Dans quelques années infailliblement, vous serez jugé, non pas sur les écrits de M. ***, mais sur la Sainte Bible, sur la Parole éternelle, et sur l’usage que vous en aurez fait ! 

Vous ne croyez pas digne d’un philosophe, dites-vous, le langage où nous appelons du nom de Dieu, Celui qui nous a sauvés sur la croix. Je justifierai bientôt ces expressions; mais écoutons d’abord ces paroles d’un Apôtre : « Prenez garde que personne ne vous séduise par la philosophie et par de vains raisonnements, conformes à la tradition des hom mes, et non point à Christ, car « en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité. (Col 2:9)

Je ne vous ai parlé jusques ici, Monsieur, que de ce premier ordre de déclarations qui nous attestent que Jésus-Christ est Dieu.— Il me semble superflu de vous citer en second lieu celles qui nous le montrent comme un véritable enfant des hommes, semblable à nous en toutes choses, excepté le péché (He 2:17 ; 4:15).— Je ne ferai donc qu’indiquer ici la place qu’elles devraient occuper dans cette revue; et je me hâterai d’en venir à la troisième classe de passages, je veux dire à ceux qui se rapportent à Jésus-Christ comme Homme-Dieu, comme Médiateur, comme Emmanuel, dans cet état où la seconde personne de la Très-SainteTrinité a daigné descendre pour sauver les pécheurs. 

À suivre…

(*) Essayez pour le mieux sentir, de substituer le nom de l’Ange Gabriel, par exemple, à celui de N. S. dans chacun des passages que je viens de citer. L’Ange Gabriel est celui qui sonde les coeurs. Tout ce qui est au Père éternel est à l’Ange Gabriel; les cieux périront, mais l’Ange Gabriel est d’âge en âge. Nous devons aimer l’Ange Gabriel plus que père, mère, femme, enfant,— plus que notre propre vie, etc. 

(**) En lisant tous ces témoignages, il faut, ou qu’on fléchisse le genou devant Jésus-Christ, et qu’on reconnaisse l’Unité mystérieuse du Père, du Fils et du St.Esprit,— ou qu’on repousse comme idolâtres les livres de l’Ancien et du Nouveau Testament, et qu’on s’écrie avec Mahomet : « Ceux qui se disent Chrétiens ont altéré les paroles de l’Ecriture.— O Jésus, fils de Marie ! tu as guéri les aveugles, tu as ressuscité les morts— tu es le Prophète, l’Apôtre, le Verbe et l’Esprit de Dieu!-Aurais-tu ordonné qu’on t’adorât?- Dieu n’a point de Fils! Dieu n’a point de Compagnon!— Et si Dieu avait un Fils, lequel des deux adorerions-nous le premier?» (Alcoran, Chapitre de la table, et d’autres.)

(***) Jean 1:3.— Il nous parait étrange qu’on ait voulu quelquefois employer les mots qui précédent immédiatement ce passage, pour attaquer la Divinité du Fils de Dieu : Jésus-Christ, a-t-on dit, est premier né de toute créature, donc, il est lui-même une créature. Certes, ce serait prêter à l’Apôtre un raisonnement bien absurde que de lui faire dire : « Jésus-Christ est la première des créatures, car il est le créateur.»— Saint Paul voulait établir précisément le contraire.— Il n’a point dit que Jésus-Christ fût le premier créé de toute création (ou de toute créature); mais il a dit littéralement: il est premier engendré de toute création, c’est-à-dire: Il est engendré avant toute création (ou avant toute créature, car création et créature s’expriment en grec par le même mot.)— C’est ainsi que ces paroles de Jean Baptiste : Voici un personnage qui m’est préféré, car il était premier de moi, ont été traduites: car il était avant moi. (Jean 1:30.) Et remarquez bien ici, que cette traduction est nécessairement la véritable; puisque, s’il nous est dît que Jésus-Christ est premier engendré, il nous est dit aussi qu’ il est le seul engendré. Ainsi donc, bien loin de s’être proposé de comparer ici le Seigneur aux créatures pour le mettre dans leurs rangs, l’Apôtre, au contraire, a voulu l’en distinguer, en disant qu’il a été engendré avant qu’elles existassent ; qu’il a été engendré avant qu’il les créât lui-même ; qu’il a été engendré, et non pas CRÉÉ. Ses issues, a dit Michée, sont d’ancienneté, dès les jours éternels (Mi 5:.2)— La parole est éternellement engendrée du Père— et si le soleil était éternel, la lumière, bien qu’engendrée de lui, serait éternelle comme lui. 

(****) 1 Tim 3:16 ; Act. 20:28 ; Jean 1:1 ; 20:28. He 1:8-9 ; 3: 3-4. La plupart des Ariens reconnaissent bien, disent-ils, Jésus-Christ pour un Dieu, mais non pas pour le vrai Dieu, en sorte que le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont pour eux trois dieux qu’ils prétendent adorer également. Cependant, la Bible répète souvent qu’il n’y a qu’un seul Dieu, qu’un seul est theos, et qu’hormis lui, il n’y en a point d’autre (Marc 12:32.— 1Co 8:4-6.— Ep 4:6 ; 1 Tim. 4:5,etc.), tandis que Jésus-Christ est ho theos avec nous (Matth. i.23), tandis qu’il est le vrai Dieu, et la vie éternelle (1 Jean 5:20), tandis que, dans la plupart des autres passages que nous citons ici, il est appelé ho theos, le grand Dieu, le Dieu. Sauveur. 

(*****) Comparez ici, pour vous en convaincre, les très nombreuses applications que les Apôtres font des témoignages de l’Ancien Testament à Notre Seigneur Jésus-Christ. Je les citerai plus bas. Il est sur ce sujet des considérations qui, dans l’usage de la Bible, frapperont avec beaucoup de force tout lecteur non prévenu.— Que l’on prenne garde, par exemple, à l’emploi constant que les Apôtres font du terme « le Seigneur » pour désigner Jésus-Christ; tandis qu’en citant l’Ancien Testament ils ont toujours traduit le nom de Jéhovah par ces mêmes mots « le Seigneur », et tandis qu’aucun autre Être que Dieu n’a jamais, dans la Bible, été nommé tout court le Seigneur. Le seul nom de Fils de Dieu, de Fils unique et d’unique issu du Père, ce seul nom nous frapperait également, si l’habitude ne lui avait fait perdre pour nous une grande partie de sa force.— Les Juifs, dit St. Jean, le voulaient faire mourir parce qu’il disait que Dieu était son propre Père, se faisant égal à Dieu. (Jean 5:18) «Ecce intelligunt Judæi quod non Ariani ». 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s